Naoum ARONSON (1872 1943)

« Buste de Richard Wagner »

Bronze à patine verte. Fonte à la cire perdue. Signé N.Aronson sur le devant à droite.

Naoum Aronson est un artiste russe qui vit le jour 1872 à Kieslavka. Il étudia en France à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris dans l’atelier de l’illustre Rodin. Il se fit rapidement une place sur la scène artistique européenne en exposant à Berlin en 1901, puis en 1906 à Paris au Salon de la Société des Beaux Arts (dont il devint le sociétaire en 1938), et remportant la Grande Médaille d’Or à Liège.

En 1905 il réalisa un buste en bronze à l’effigie de Beethoven (conservé au Musée de la Ville de Bonn).C’est le premier d’une série de portraits des grandes figures romantiques parmi lesquelles on retrouve Chopin, Berlioz, Tolstoï ou encore Wagner que nous présentons ici.
Notre beau bronze réalisé selon la technique de la fonte à la cire perdue, s’inscrit donc dans ce brillant ensemble qui rassemble des œuvres au message commun : celui d’exalter la passion et la fougue d’un génie créateur. Richard Wagner (1813 - 1883), figure essentielle de la culture musicale allemande, est ici représenté en buste, le regard détourné du spectateur et dissimulé par l’ombre très présente de ses yeux profonds. Il semble en proie à un tourment, une inspiration qui semble emporter le personnage et que l’on retrouve jusque dans le rendu « écorché » et brut de la matière.
Aronson explore ici une problématique toute romantique que nous retrouvons par exemple chez le grand sculpteur français Houdon qui nous livre des œuvres similaires avec notamment le portrait du compositeur allemand Glück.

Charger plus